laclasse

Ils s appellent Tamilla, Anissa, Clémentine, Océane, Nadia, Antoine, Fenty, Kenza, Laura, Lucile, etc. Ils vivent à Lille et sont élèves au Collège Verlaine. Avec d autres, ils se racontent dans ce livre écrit avec des étudiants de l IEP Lille, issu d un projet pédagogique inédit piloté par Marie Desplechin. Au départ, il s agissait pour les collégiens de parler d eux-mêmes à leurs aînés. Et pour ces derniers d écrire le compte rendu de cette conversation.
Cela donne des histoires de vie, témoignant de ce qui anime les enfants issus d environnements sociaux difficiles, écorchés mais aussi d une irrépressible vitalité.

« Il ne faut pas s attendre à trouver dans ces textes des vérités générales, psychologiques ou sociologiques. Mais les impressions qu on en retire nous font plus avertis. On reste touché, et parfois ébahi, par ce qu il y a d énergie et de désir, mais aussi de fracture et de fragilité, chez ces jeunes de 15 ou 16 ans. Leurs histoires n ont rien de spectaculaire, mais c est dans leur banalité que réside leur qualité. Aussi, on les lit avec un sentiment mitigé de familiarité et le plus souvent de tendresse ».

La classe

Marie Desplechin

* * * * *