melancoliemassecritique

Douze héros comme autant de vies ratées, de rendez-vous manqués, de démissions quotidiennes. Les enfants partis ne reviennent jamais, l’amour est toujours déçu, et les regrets dévorants. Douze voyages comme autant de rêves qui se brisent. Douze histoires comme autant de tourments qui claquent, à la manière d’une porte vitrée en pleine face.

Mélancolie de la masse critique

Christophe Paviot

* * * *